<iframe src="//www.googletagmanager.com/ns.html?id=GTM-WQTVSMX" height="0" width="0" style="display:none;visibility:hidden"></iframe>follow nadja | teo jakob

follow nadja

Elle trace courageusement ses propres orbites: Lorsque nous avons voulu rencontrer Nadja Stäubli, créatrice du label  schoenstaub , pour lui poser quelques questions, elle se trouvait à l’étranger. Elle est ensuite brièvement revenue dans son atelier zurichois avant de repartir aussitôt vers l’aéroport. Et vraisemblablement en direction des étoiles.

Confucius dit: «Où que tu ailles, vas-y avec tout ton cœur.» «And go bright, go bold, go loud», ajoute Nadja en riant. Mystérieusement, elle déploie un tapis de brume cosmique devant nous. Il témoigne des innombrables endroits où la mènent ses voyages légendaires: elle traverse ici l’enchevêtrement de feuilles d’une forêt tropicale, elle survole là des paysages magnifiques sur les ailes d’un oiseau et évolue sur des sols en terrazzo en compagnie de savants grecs.

Nadja est dans le monde chez elle. Avec ses œuvres, elle offre de nouveaux univers au public, invitant, à grands renforts de couleurs, à jeter un regard neuf sur l’inconnu. Un regard qui peut sans autre déranger. C’est ce dont Andrea Mandia, le curateur de teo jakob, a pu faire l’expérience lorsqu’il a présenté pour la première fois un tapis de Nadja à l’équipe.

L’échange intensif qui a suivi a été pour lui la confirmation qu’il fallait inviter la créatrice de 34 ans pour un entretien plus approfondi.

Nadja, que nous avons réussi à joindre entre-temps, est notre hôte. Entre deux voyages, elle fait une escale chez teo jakob et répondra à nos questions. En tant que créatrice qui ouvre un espace à la nouveauté, elle est une compagne de voyage intéressante pour toutes celles et ceux qui osent un nouveau départ.

Crédit photo: Emre Dörter


To the top
Fermer