<iframe src="//www.googletagmanager.com/ns.html?id=GTM-WQTVSMX" height="0" width="0" style="display:none;visibility:hidden"></iframe>follow haussmann | teo jakob

follow haussmann

Ensemble, Trix et Robert Haussmann ont durablement marqué le modernisme suisse et façonné l’histoire du design. Porté par un certain regard sur le passé, le couple n’a cessé de questionner le présent avec audace et de créer de nouvelles perspectives. Les éléments d’illusion et d’ironie que les deux designers ont utilisés de façon récurrente reflètent leur attitude, celle d’une vision sciemment positive des choses.

Né en 1931 et élève de Willy Guhls, Robert Haussmann a été membre du collectif « Swiss Design » et l’un des tout premiers compagnons de route de Teo Jakob. Trix Haussmann, née en 1933, a suivi des études à l’ETH Zurich auprès de pointures telles que Werner Max Moser et Bernhard Hoesli Architektur. Après leur mariage, tous deux ont fondé le bureau « Allgemeine Entwurfsanstalt ». Sous ce nom, ils ont acquis une notoriété indéniable en transformant de nombreuses boutiques de mode ou le passage de la gare à Zurich, mais aussi en dessinant des meubles pour teo jakob, Walter Knoll ou de Sede.

Que signifie l’habitat pour des acteurs aussi importants de la culture architecturale suisse, également au cœur de la création de teo jakob ? Pour notre série #followteo, nous avons rencontré et interviewé Trix et Robert Haussmann.

 

Qui êtes-vous ? Quelles sont vos qualités ?

Nous sommes déjà arrières-grands-parents et nous avons vu défiler pas mal de choses.

Comment cela s’exprime-t-il dans votre manière de vivre et d’habiter ?

En toute liberté : nous vivons et habitons de la manière qui nous convient.

Que pouvons-nous améliorer dans la manière dont nous vivons, travaillons et habitons aujourd’hui ?

Nous devrions aborder le sujet de manière moins générale et beaucoup plus personnalisée. Chacun doit cependant découvrir par lui-même ce qui lui convient.

Que faites-vous quand vous accueillez des amis à la maison ?

Quelle question ! Nous débouchons une bonne bouteille de vin.

Et que faites-vous quand vous rendez visite à des amis ?

Nous apportons une bonne bouteille de vin.

Quand vous êtes-vous sentis dernièrement très bien accueillis ? Où ? Et pourquoi ?

L’esprit communautaire et les échanges avec les autres ont toujours compté pour nous deux, dans la vie privée comme professionnelle. Nous ne manquons pas de bons amis, chez lesquels nous nous sentons toujours les bienvenus.

De quel espace l’individu a-t-il besoin ? De combien de personnes l’espace a-t-il besoin ?

Tout dépend des personnes. Nous avons nous-mêmes besoin de grands espaces pour l’art, qui a toujours été intrinsèquement lié à notre vie et notre création.

L’habitat est-il là pour insuffler un esprit à un espace vide, pour grandir ?

L’habitat peut être une nécessité absolue, mais aussi un confort.

Peut-on et doit-on apprendre à aménager un lieu ?

C’est très individuel, c’est une question de personnalité. Chacun devrait donc d’abord apprendre à se connaître soi-même.

Que préfèreriez-vous voir depuis votre balcon ?

Notre appartement ne possède pas de balcon digne de ce nom, mais des miroirs qui créent des perspectives intéressantes.

Une phrase pour décrire l’équipe que vous formez ?

La question réciproque : « Tu t’en charges ou dois-je laisser tomber ? »


To the top
Fermer