<iframe src="//www.googletagmanager.com/ns.html?id=GTM-WQTVSMX" height="0" width="0" style="display:none;visibility:hidden"></iframe>La maison Huf à Genolier | teo jakob

La maison Huf à Genolier

Un bon karma, car les habitants vivent en accord avec la flore et la faune.

Le village de Genolier, une commune vaudoise de taille moyenne, est situé au pied du versant sud du Jura. Village principalement agricole jusqu’au 20ème siècle, sa situation attrayante lui a permis de devenir une vraie commune résidentielle. Sa pépinière, qui prolonge à l’infi ni le jardin de nos hôtes, donne l’impression d’être dans un parc. En ce jour quelque peu nuageux, l’horizon révèle le profil du majestueux massif du Mont-Blanc. Dans une vraie ambiance de contes de fées, nous commençons à discuter autour d’expresso et de croissants. Les deux propriétaires, Christopher et Piotr, nous racontent qu’ils ont une passion commune, les voyages. Derrière eux se trouve leur maison Huf. Grâce à son concept modulaire, cette entreprise livre des maisons préfabriquées complètes, achevées en deux semaines seulement. Les deux hommes ont conçu eux-mêmes leur jardin. Ne craignant pas le dur labeur, ils se sont chargés de tout planter. Une année plus tard, nous nous trouvons dans un jardin d’inspiration anglo-saxonne ; le choix d’une faune et d’une flore fantaisistes et quelque peu sauvages lui donne cependant un air bien plus bohème. Ainsi, alors que nous nous promenons dans cet environnement idyllique, nous sommes entourés par des herbes hautes, des fleurs, le clapotis de l’eau et les doux gazouillis, bourdonnements et pépiements des insectes et d’autres oiseaux.

La douce lumière du soleil qui s’étend peu à peu nous mène à l’intérieur de la maison, où notre regard se pose tout d’abord sur la suspension Zettel’z 5 d’Ingo Maurer, toute en légèreté filigrane audessus de la table de salle à manger TIX de Zoom by Mobimex. Des personnages de bandes dessinées d’avant l’ère numérique ont été imprimés sur les 80 feuilles DIN A5. Superman et d’autres héros se balancent ainsi au-dessus de nos têtes et donnent un caractère individuel et authentique à ce magnifique objet, qui correspond tout à fait au goût de nos hôtes. Assis sur les chaises si moelleuses Softshell de Vitra, les deux hommes aiment savourer de longs petits-déjeuners. De préférence à une table décorée avec soin avec de la vaisselle bleu roi et blanche faite de porcelaine et d’argile, dont certaines pièces ont même été fabriquées à la main au Japon.

La pièce à vivre attenante est magnifiquement illuminée par les lampadaires en forme de cône Mite, complétés par le lampadaire arqué Twiggy, tous de chez Foscarini. Une lampe de table Lumina y fait face et, en arrière-plan, on retrouve le classique Atollo d’Oluce en forme de champignon. Les meubles rembourrés de Cassina, tels que le canapé Mex ou les fauteuils Utrecht, et l’ottoman Pix d’Arper invitent ainsi aux bavardages, à la lecture et à la détente. Le mariage des divers matériaux donne naissance à un mélange de chaleur et d’élégance, dans le plus pur esprit « cocooning ». Les deux hommes s’accordent pour affirmer que rien de cela n’aurait été possible sans l’architecte d’intérieur Elsa Puvilland-Weisskopf. « Grâce à Elsa, nous parvenons toujours à un compromis. Au quotidien, lorsque nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord, nous nous demandons parfois même ce qu’elle ferait », s’amuse Piotr, en faisant un clin d’œil à son compagnon Christopher.

Une fois à l’étage, nous prenons place dans une lounge confortable, équipée de précieux matériaux. Le tapis de JoV, d’un vert terreux, crée une sensation de douce chaleur dans la pièce. Le Beoplay A9 de Bang & Olufsen trône dans un coin de la pièce et, de par sa couleur, s’associe très bien à la table d’appoint Cesare de Minotti et au canapé de Flexform. Le tout est une vraie invitation à la détente. Une fois de plus, le temps passe trop vite. Avant que nous quittions nos hôtes, Elsa regarde encore une fois autour d’elle et déclare, malicieuse : « C’est comme chez vous ». Alors que je me dirige vers la sortie, je découvre une petite mésange confortablement installée dans le couloir, sur l’étagère jaune vif USM devant la célèbre table d’appoint Backenzahn d’e15. Quel bon karma, pensai-je alors, tout comme celui que dégagent nos deux hôtes. Je garderai un excellent souvenir de mon excursion à Genolier.


To the top
Fermer