<iframe src="//www.googletagmanager.com/ns.html?id=GTM-WQTVSMX" height="0" width="0" style="display:none;visibility:hidden"></iframe>teo jakob: Le pionnier suisse du design | teo jakob

Le pionnier suisse du design

Les débuts

En 1950, Theodor Jakob reprend la boutique de tapisserie que son père avait ouverte en 1914 dans la vieille ville de Berne. Il change radicalement le caractère du magasin sis à la Gerechtigkeitsgasse 23 : peluches et objets d’artisanat local rétro cèdent la place à des meubles fonctionnels et modernes, à des icônes du Bauhaus et au design d’avant-garde scandinave et italien. Theodor Jakob se fait le précurseur de l’aménagement d’intérieur contemporain en Suisse, et son nom devient rapidement synonyme d’esthétique, de qualité et d’une philosophie claire d’aménagements modernes, élégants autant que fonctionnels.

En 1955, l’orientation de l’entreprise vers l’avant-garde se décline aussi dans son logo : le photographe et graphiste Alfred Hablützel, ami de Theodor, crée la marque « teo jakob » en caractères Helvetica minuscules de couleur rouge qui n’a pas changé depuis lors. Avec le choix de ces caractères alors très récents, l’emploi des minuscules et l’élimination du « h » purement décoratif de « Theo », Hablützel entre résolument dans le style de l’objectivité moderne.

À la même époque, Theodor, qui se fait désormais appeler Teo, commence une collaboration avec des écoles d’arts appliqués et de jeunes designers suisses comme Hans Eichenberger, Robert Haussmann et Kurt Thut. Ce dernier conçoit les nouveaux locaux d’exposition de la Gerechtigkeitsgasse 25 à Berne, inaugurés en 1955. Le siège de teo jakob s’y trouve toujours.

Croissance

La première filiale est ouverte en 1957, place des Eaux-Vives à Genève.

L’année 1959 marque le début de la collaboration de teo jakob avec de grandes collections internationales : c’est ainsi qu’Artemide, Artek, B&B, Cassina, Christensen (aujourd’hui chez Fritz Hansen), Dietiker, Flos, Knoll International, Herman Miller (aujourd’hui chez Vitra), Vitsoe (aujourd’hui sdr+), Wittmann et Zanotta figurent aujourd’hui encore dans l’assortiment de l’entreprise. Amateur d’art, teo jakob noue aussi des contacts avec de nombreux artistes. Les relations d’amitié qu’il entretient avec eux permettent à sa collection d’art personnelle de prendre de l’ampleur.

En 1968, teo jakob crée Wohnshop AG, une société qui préfigure les actuels magasins d’aménagement d’intérieur. Cette deuxième enseigne pour les meubles et les accessoires s’adresse à un public jeune et exploite des magasins Wohnshop à Berne, Bienne, Zurich, Bâle, Lucerne, Genève, Lausanne et St-Gall.

En 1970, teo jakob reçoit l'Œuvre-Award, une récompense qui honore son travail de pionnier de l'ameublement design en Suisse.

En 1972, teo jakob inaugure un département entièrement consacré aux systèmes de meubles modulaires USM Haller. Jusqu’à aujourd’hui, teo jakob est resté un partenaire de diffusion étroitement lié à USM Haller et son magasin spécial « by USM » à Berne se trouve à la Gerechtigkeitsgasse 52.

De bonnes raisons de fêter

En 1975, teo jakob célèbre le premier anniversaire important de l’entreprise avec une publication et un livre d’art consacré aux 25 ans de l’entreprise. La collaboration étroite avec des artistes suisses tels que Bernhard Luginbühl, Jean Tinguely, Roger Pfund, Franz Eggenschwiler, Alfred Hofkunst, Otto Tschumi, Rolf Iseli, Paul Thalmann, Rolf Lehmann, Meret Oppenheim et Reinhard Rühlin donne lieu à de nombreuses expositions communes et à des catalogues. Les événements les plus marquants sont les expositions consacrées aux pionniers du meuble à Berne en 1980 et à Genève en 1983. Cette dernière, présentée au Musée d’art et d’histoire, est célébrée par un « bal meublé » et par un cortège de grands classiques du design à travers la vieille ville.

À partir de 1975, teo jakob ouvre plusieurs magasins spécialisés dans l’aménagement de bureaux, les chaises, les éclairages et les lits. Des collections et des professionnels de tous les domaines de l’architecture d’intérieur permettent d’élargir et d’approfondir aussi bien la gamme d’articles que la compétence dans le conseil et la planification.

En 1986, teo jakob quitte Genève pour Carouge et s’installe au 8 Place de l’Octroi avec une surface d’exposition trois fois plus grande. C’est à cette adresse que le magasin se trouve aujourd’hui encore.

Pour le 40e anniversaire de l’entreprise en 1990, le magasin de la Gerechtigkeitsgasse 36 est entièrement transformé et modernisé. Son inauguration donne lieu à une magnifique fête. Les affiches des célébrations de cet événement sont signées par Schang Hutter, Bernhard Luginbühl, Rolf Iseli, Franz Eggenschwiler, Philippe Grosclaude et Roger Pfund, tous des amis de teo jakob.

Des jalons pour l'avenir

En 1992, après 42 ans d’activité, teo jakob remet son entreprise à ses cadres. Ce rachat donne naissance à teo jakob Holding SA, qui est la forme actuelle de la société.

En 1996, teo jakob est honoré par la Commission des affaires culturelles générales du Canton de Berne pour ses 40 ans d’action en faveur du design suisse et international et pour son engagement en faveur de la création artistique en Suisse.

teo jakob décède le 19 août 2000 mais son esprit, son indépendance, sa modernité et son exigence de la qualité et de l’esthétique sans compromis continuent de marquer l’entreprise. teo jakob et sa renommée sont bien vivants et leur développement se poursuit. La même année, teo jakob fête ses 50 ans d’existence avec une grande exposition du jubilé de la Fondation pour la collection d’art teo jakob. La holding nouvellement constituée ouvre progressivement des magasins à Zurich, Baar-Sihlbrugg et Soleure : teo jakob est ainsi présent dans cinq villes suisses. La marque lance aussi le site Internet www.teojakob.ch avec une boutique en ligne.

L'histoire continue

En 2010, teo jakob célèbre ses 60 ans. L’exposition « Amitiés » au Kunsthaus de Langenthal présente plus de 60 œuvres de la collection de teo jakob qui témoignent de son engagement tout au long de sa vie pour les artistes suisses et de l’amitié qu’il leur a portée. À la Kunsthalle de Berne, c’est une exposition intitulée « 60 ans – 60 pièces uniques » qui permet de voir des objets de design provenant d’importantes collections de Suisse et de l’étranger avec lesquelles teo jakob collabore avec succès depuis de nombreuses années. Enfin, teo jakob organise à la Gerechtigkeitsgasse de Berne un grand open air pour marquer cet anniversaire sur les lieux mêmes de la fondation de l’entreprise.

En 2012 et 2013, les locaux carougeois du 8 Place de l’Octroi font l’objet d’importantes transformations et d’un agrandissement grâce auquel la surface d’exposition est portée à 1500 m² sur deux étages.

En 2013, teo jakob ouvre un showroom supplémentaire sur le site de l’ancienne brasserie Löwenbräu à Zurich.

En 2014, le monde de l’habitat a repris ses quartiers chez Jelmoli à la Bahnhofstrasse de Zurich. Sur 250 m2, teo jakob propose désormais des idées d’aménagement au cœur de la City zurichoise. Le magasin de la Gerechtigkeitsgasse 36 à Berne inaugure un tout nouvel espace dédié aux luminaires.

En 2015, la société Andome Innenarchitektur AG poursuit son intégration à teo jakob SA. Cette société était déjà affiliée depuis cinq ans au groupe teo jakob. Elle officiera désormais sous le nom de teo jakob innenarchitektur. Cette fusion permet à teo jakob SA de disposer d’un centre de compétence pour l’architecture d’intérieur, la planification et les réalisations.


To the top
Fermer